Tout savoir sur le mini prêt personnel

Les exclus du circuit bancaire classique peuvent encore espérer obtenir un mini prêt personnel grâce aux offres des associations. Les banques se méfient essentiellement des fichés de la Banque de France face à une manque de garanties. Pour ne pas se sortir de nouveau d’un mauvais pas en demandant un micro-crédit social, certaines règles doivent être respectées.

Qu’est-ce qu’un mini prêt personnel ?

Comme son nom l’indique, le mini prêt personnel est un petit credit qui ne dépasse pas d’habitude 2 000 euros. Il peut augmenter jusqu’à 3 000 euros des fois et 5 000 euros exceptionnellement pour que les fichés de la Banque puissent financer leurs petits projets. Les échéanciers sont généralement d’une courte durée et ne dépassent pas les 36 mois. Les emprunteurs bénéficient aussi des taux d’intérêt débiteurs de faible montant à la différence de ceux des autres types de prêts.

Ce sont surtout les associations qui accordent le mini prêt personnel, comme la Caisse des allocations familiales (Caf)… Ces établissements viennent en aide à ces personnes pour leur réinsertion sociale. D’habitude, les emprunteurs utilisent le fonds pour passer son permis, acheter une voiture d’occasion pour chercher du boulot, accueillir le premier bébé, remplacer un grand appareil électroménager tombé en panne, financer une formation, payer son avocat ou des obsèques familiaux, payer les frais de santé…

Certaines pièces justificatives doivent être réunies pour obtenir un mini prêt personnel. Ce sont, entre autres, l’évaluation du projet à financer, les justificatifs de revenus (les 3 dernières fiches de paie, de pension ou d’invalidité, les 3 dernières attestations de Pôle emploi), les 3 derniers relevés de compte, le dernier avis d’imposition, des prestations de la CAF, la dernière quittance de loyer, les contrats de prêts en cours et les justificatifs de charges.

micro-credit

Comment obtenir un mini prêt personnel ?

Des familles qui ne peuvent plus obtenir un prêt bancaire peuvent rencontrer un besoin de financement en toute urgence. Ils n’ont le choix, dans ce cas, que de recourir au mini prêt personnel appelé encore microcrédit social. Quelles étapes à suivre afin de l’obtenir ? Après avoir choisi une association parmi celles qui accordent ce genre de financement, il faut établir un premier contact, ne faut pas manquer le rendez-vous d’instructions avec le financeur, savoir la décision du comité de crédits et signer le contrat pour que le bailleur puisse procéder au décaissement de fonds.

Non seulement les fichés de la banque qui rencontre un problème en demandant un crédit bancaire, mais aussi les ménages à revenus modestes. Ils n’ont ainsi qu’un dernier recours : le mini prêt personnel ou microcrédit social alloué par les Unions départementales des associations familiales, le Secours catholique, le Fonds de cohésion sociale… Dernière astuce ? Il faut savoir comparer les offres de divers établissements avant de se décider pour trouver un mini prêt personnel à petit prix.